Quand la Prévention Devient Sexy (Partie 3)

Dans la partie 1 et 2 de la série, nous avons vu qu'il était possible de diminuer significativement le stress et différents maux musculosquelettiques grâce à la prévention.

 

Cette semaine, on explore la performance à la course.

Vous êtes plusieurs à avoir couru cette fin de semaine-ci au Demi-Marathon des Microbrasseries de la Vallée du Richelieu. De plus en plus de coureurs optant pour une technique "mid-foot" souvent associée au courant minimaliste, il devient fort pertinent d'aborder le sujet de l'entretien des muscles et des tendons.

les athlètes d'Active Performance après leur course de 10km au demi-marathon des microbrasseries. Le centre d'entraînement Active Performance est fier de supporter cette petite équipe dynamique de coureuses.

En atterissant sur la plante du pied plutôt que sur le talon, les articulations absorbent moins les chocs à chaque enjambée (ce qui est plutôt positif), mais les muscles et les tendons prennent en charge cette différence. Ce que cela provoque, c'est beaucoup plus de "dommages" dans ces tissus, beaucoup plus de déchirures et d'inflammation.

En tant que tel, cette conséquence n'est pas dramatique, mais elle mérite qu'on s'y attarde. Pourquoi? Parce que chaque fois qu'une microdéchirure se "crée" et se "répare", il se crée des adhérences. Voici une analogie pour mieux comprendre ce qu'il se passe. Si vous avez une plaie et que vous y collez un mouchoir avant qu'elle ne soit refermée (pendant qu'elle est encore humide) vous aurez plusieurs morceaux de mouchoirs qui y adhéreront. Un peu de la même manière, lorsque vous avez des microdéchirures dans vos muscles, les tissus environnant tendent à y adhérer. Lorsque la "réparation" des fibres s'effectue, des ponts de collagène (non élastique) se créent et font en sorte que votre muscle ne peut plus glisser normalement sur la surface voisine.

Pour comprendre la restriction d'amplitude de mouvement qui en découle, pensez à un steak qui aurait partiellement gelé dans un papier cellophane. Le steak peut très bien être extensible, mais si des ponts de glace se forment avec le papier cellophane (supposons qu'il soit rigide), le steak ne pourra plus se mouvoir librement. C'est ce principe qui explique que votre muscle, lorsqu'il est adhéré aux surfaces avoisinantes, ne peut plus offrir la même amplitude de mouvement et la même capacité contractile.

Revenons à la course... Si à chaque enjambée, votre mollet s'étire et se contracte de manière assez rapide, vous aurez des microdéchirures. Si vous avez des microdéchirures, vous aurez des adhérences. Si vous avez des adhérences, l'étirement et la contraction de votre mollet ne se fait plus de manière optimale. Résultat: vous n'avez pas de "spring". Bref, vous n'avancez plus aussi vite...

Par différentes techniques myofasciales, il est possible de délier les adhérences et de retrouver la fluidité de mouvement liée à des plans de glissements dégagés.

Si vous voulez y être introduit GRATUITEMENT, venez à notre cours de stretching du samedi matin 10h00. Geneviève se fera un plaisir de vous en faire bénéficier!

Les places sont limitées, donc réservez votre place en nous appelant au 450.464.1991 ou via messagerie Facebook.

cours de stretching gratuit du samedi matin donné à même les installations d'entraînement du gym de la ville de Beloeil.