Quand la Prévention devient Sexy (Partie 1)

Vous avez peut-être remarqué notre tournant progressif vers le stretching (et les techniques thérapeutiques plus avancées) en tant qu'outil préventif des blessures.

Ayant introduit la semaine dernière des cours de stretching gratuits, ouverts à tous qui seront effectifs pour 6 semaines et qui se donnent les samedi 10h00, nous désirons mettre à la disposition de nos membres différents moyens agréables et "guidés" permettant de réduire considérablement les risques de blessures.

Mais ça va au-delà de ça...

 

Augmenter votre liberté de mouvement, votre amplitude accessible au niveau des différentes articulations, ça aide à plusieurs niveaux.  Dans cette partie 1 de la série, on parle du stress, des troubles qui en découlent et de ses interactions avec le stretching.

 

1) Vous êtes stressés? Déstressez grâce au stretching: 

Quand on parle de stress d'un point de vue biomécanique, on parle du "muscle du stress", du diaphragme. Effectivement, le diaphragme étant le muscle le plus impliqué dans la respiration, il se voit être fortement affecté dans son efficacité par les phases de stress.

Il vous est probablement déjà arrivé d'être très stressé et de vous sentir tendu par la même occasion? Un des problèmes principaux lorsque nous sommes en "état de crise", est que nos inspirations diminuent en amplitude et nos cycles de respirations deviennent très brefs. C'est problématique, ça, parce que moins votre respiration est profonde, plus votre muscle (le diaphragme, mais subséquemment tous les autres qui y sont relié aussi) devient tendu, ne se faisant pas étirer à chaque cycle respiratoire.

En devenant tendu, vous adoptez de plus en plus une posture "de bureau" (dos vouté, épaules vers l'intérieur, tête projettée vers l'avant, etc.) et vous développez toutes les sortes de douleurs chroniques. 

Ça va plus loin, parce que votre respiration aide aussi au péristaltisme, à une bonne digestion, ce qui implique que lorsqu'il y a malfonctionnement, beaucoup d'autres affectations apparaissent. ..

Bon... Vous comprenez le concept.

 

La bonne nouvelle dans tout ça, c'est que contrairement à une grippe, vous pouvez atténuer votre mal (le stress) en soulageant ses symptômes (en soustrayant les tensions de votre diaphragme, par exemple).

 Bref, si vous devenez souples, vous devenez zen. 

Pas mal, non?

 

Joignez-vous à nous samedi 10h00 pour le prochain cours de stretching, c'est gratuit. 20 places seulement.  Réservez au (450) 464-1991 ou via Facebook.

Pour plus d'informations, visitez notre site